Premier accident

Aujourd’hui, comme tous les dimanches, je voulais prendre ma colonie en photos. Voici la photo avant le drame : 10 ouvrières à ce jour, je n’ai pas eu le temps de compter le couvain.

Malheureusement, un incident s’est produit juste après cette photo, qui a bien failli me coûter la vie de toutes mes ouvrières.

Comme vous l’avez déjà vu, le tube de fondation est composé de deux espaces : un espace de vie et un espace d’eau, séparés par un coton. Le problème c’est qu’en manipulant mon tube j’ai accidentellement inondé la partie où se trouve le couvain et la colonie…

La reine étant assez grande n’a eu que les pattes mouillées, par contre, je voyais toutes mes petites ouvrières essayer de sortir le couvain (œufs, larves et nymphes) de là et se noyer dans l’eau. J’ai essayé d’éponger comme je le pouvais avec un coton-tige mais l’accès était très difficile et je n’osais plus manipuler le tube, de peur d’aggraver l’inondation.

Au final, j’ai réussi à secourir quelques ouvrières en les sortant de là sur mon coton-tige/canot de sauvetage mais d’autres sont restées au fond de l’eau pendant une heure ou deux. Je pensais qu’il y aurait des pertes importantes. J’ai mis un deuxième tube de fondation dans leur boite/nid pour leur permettre de déménager dans un endroit sec. Au final, plus de peur que de mal. À mon grand étonnement, le lendemain, tout était sec et personne n’est mort. Je les pensais noyées, finalement elles devaient simplement faire trempette… Elles n’ont même pas voulu déménager dans le nouveau tube. Celui-ci semble bien leur convenir, malgré les risques d’inondations.

Désormais, je ne sortirai plus le tube de sa boite pour faire des photos, c’est trop risqué.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *